Get Adobe Flash player

Bien que beaucoup de personnes fréquentent tout de même les bars actuellement, quelques gros parieurs désertent les points de jeux se plaignent quelques bars, café vu que beaucoup d’entre eux préfèrent désormais effectuer leurs paris en ligne. Mais est ce vraiment le cas ? Néanmoins, durant les heures de courses, les bars PMU sont toujours aussi pleins qu’avant. C’est en fait le cas de Ferry à Yezure affirme Patrice Franco, il rajoute en fait que « les gens aiment le contact. Ils continuent à venir jouer essentiellement pour l’ambiance. Ils se déplacent pour voir les copains et pour certains, c’est une façon de rompre l’isolement. Bien qu’il y a des bars qui se plaignent depuis l’ouverture de paris et des jeux en ligne, même après cet un mois d’ouverture, il ne constate pas de baisse de fréquentation au niveau de son bar.

De plus, il a dit que même avant cette ouverture, ceux qui voulaient parier en ligne le faisaient déjà en s’inscrivant sur les sites étrangers. Et il remarque même que de nouveaux clients franchissent la porte de son établissement en précisant : « On commence à vendre des tickets qui fonctionnent comme les recharges téléphoniques, qui permettent d’aller jouer sur le web sans utiliser sa carte bancaire. Ça fonctionne bien pour les joueurs de poker, qui sont de plus en plus nombreux ». Tous les bars ne sont pas aussi chanceux que celui-ci, en tout cas, la baisse de fréquentation se fait vraiment sentir auprès de PMU des Champions. Le responsable affirme même : « La baisse, on la sent vraiment depuis le début de l’année et la cause principale est le manque d’argent. Le jeux d’argent en sont pas aussi flagrants pour l’instant, bien que ce soit trop tôt pour le savoir ». Même chose aussi au Bercy, à Avermes dont le responsable dit que : « C’est le calme avec les vacances, mais les chiffres se tiennent par rapport à l’année dernière durant la même époque. C’est surtout la crise que l’on ressent depuis un peu moins d’un an ». Alors que Dominique Magottat de la brasserie Le Rétro affirme : « La baisse de fréquentation actuelle peut être liée aux vacances. Mais il est aussi possible qu’internet y soit pour quelque chose. Nous serons fixé à l’entrée ».

Contrairement à cela, les groupes de médias pensent que l’ouverture des paris et des jeux en ligne est la bonne affaire de l’année pour eux. Selon des communiqués publiés par Kantar Media à Reuters, les dépenses publicitaires brutes des opérateurs ont totalisé à peu près 40,6 millions d’euros entre le 8 Juin, qui est la date de l’ouverture du marché, et le 11 Juillet, jour de la finale de la coupe du monde de football qui s’est déroulée en Afrique du Sud. Ce résultat rassemble celles liées à la télévision qui représente 65%, 23,7% à la presse et 8,0% celle de la radio. Le PMU a dépensé près d’un tiers, soit 13,3 millions d’euros en publicité, Bwin le suit de près avec une dépense de 8 millions d’euros, à titre de rappel, c’est le seul opérateur qui à opter pour la communication extérieure et enfin, la Française des Jeux avec une dépense de 6,7 millions. Quant aux nouveaux entrants, ils ont investis dans la publicité de manière beaucoup plus mesurée. Betclic a dépensé 4,9 millions d’euros, Eurosportbet qui est un groupe de TF1 a dépensé 3 millions d’euros, pour Sajoo c’est 2,8 millions et Winamax c’est 1,6 millions d’euros. « Les groupes médias n’avaient pas forcement les ressources pour se lancer en tant qu’opérateur. S’appuyer sur des opérateurs existants, c’était le bon pari » a déclaré en fait Rreuters Meryem, chargée des études médias chez GroupM. La période pendant laquelle, les opérateurs ont le plus utilisé la publicité c’était surtout durant la coupe du monde de football.

Bien que les sites de paris ont faits des publicités, les sites qui proposent des jeux ont du faire beaucoup plus. En effet, durant cette période, les gens étaient surtout intéressés dans les paris sur les divers matchs et le nombre des personnes qui participaient à des jeux  en ligne étaient beaucoup moins nombreux que d’habitude. La question qui se pose est donc désormais de savoir si les opérateurs vont continuer leurs investissements massifs dans la publicité maintenant que la coupe du monde est bel et bien terminée. Pour Pmu, son directeur marketing, Cyrille Giraudat a affirmé que le groupe continuera à communiquer sur les grands événements. Selon l’observatoire, les paris et les jeux d’argent en ligne devraient soutenir les investissements publicitaires sur internet cette année.

 

Laisser un commentaire

Tournois machine a sous
Recevez Notre New
Archives