Get Adobe Flash player

Rien de plus excitant que de passer de bons moments devant une bonne machine à sous (que ce soit sur Internet ou dans un casino terrestre). Les machines à sous nous permettent indéniablement de passer d’excellents moments de jeux, et de sensation forte. C’est sans doute ce qui explique leur succès depuis leur développement.

Mais, peu de personnes connaissent réellement l’histoire de ces fameuses machines à sous ! Nous allons dans cet article étudier leur histoire.

La première machine à sous serait apparue aux USA. Elle a été crée par l’inventeur : Charles August Fey, qui se passionna pendant plusieurs années pour des machines à roulette automatique. Il fabriqua ainsi son premier exemplaire en 1894 sous le nom de « fer à cheval ». Quelques années plus tard, il quittera son emploi pour créer sa propre compagnie de roulette automatique.

Ce sera un succès considérable ! En quelques années, il en écoulera par centaine dans des bars et il décidera de revendre ses parts à l’un de ses associés.

Bien décidé à révolutionner le secteur des jeux payants, il fondera une nouvelle compagnie qui écoulera ces machines à sous sur Market Street dans la ville de San Francisco.

Charles Fey créera sa première machine à sous à rouleaux en 1898 qu’il nommera la « Card Bell », qu’il perfectionnera ensuite en 1899 pour créer le modèle : « Liberty Bell » (qui sera cette fois-ci en métal).

La « Liberty Bell » intégrera des rouleaux sur lesquels figurent des symboles tels que l’as de pique, le fer à cheval, la cloche de la liberté ou bien encore le carreau.

Ce sera un succès retentissant pour cette machine ! Il va s’en écouler des milliers.

Malheureusement, ce succès va également attiré de nombreux concurrents. Étant donné que Charles Fey refuse de commercialiser son brevet, ces concurrents devront donc développer leurs propres machines à sous. Un concurrent, sous le nom de Mills, développe ainsi sa propre machine à sous quelques années plus tard (copiant sur de nombreux points la machine de Charles Fey). D’autres concurrents suivront : Caille,…

Les machines à sous continueront à se développer, jusqu’au jour où celles-ci seront interdites. La prohibition fait rage, et le gouvernement américain ne tardera pas à interdire ce type de machine. Toute l’industrie des machines à sous est mise sous pression… Il faut trouver une parade et rapidement.

Mills (le concurrent de Fey) aura alors une idée : il faut remplacer les gains (sous forme de cash) par des lots (par exemple : des bonbons,…). Ce sera chose faite et le business pourra reprendre. Ces nouvelles machines seront désormais appelées : « machine à fruit ». Ces machines deviennent alors des distributeurs de bonbons.

Ces machines à sous resteront la norme jusqu’à l’apparition des appareils électroniques dans le courant de l’année 1963.

A partir de 1963, les machines à sous seront progressivement remplacées par des machines à sous électroniques. L’apparence de ce type de machine est plus ou moins le même que pour des machines à sous plus classiques (c’est-à-dire les machines à sous de Fey). Ces machines à sous sont de différents types : machines à rouleaux classiques dans le même style que la machine de Fey, poker,…

Le fonctionnement des machines à sous électroniques est toutefois le même que pour des machines à sous plus traditionnels, sauf que ce n’est désormais plus mécanique mais électronique. Parfois (c’est désormais très répandu dans les casinos), la surface de jeu est remplacé par un écran couleur. Ce n’est désormais plus mécanique mais électronique. Parfois (c’est désormais très répandu dans les casinos), la surface de jeu est remplacé par un écran couleur.

 

Laisser un commentaire

Tournois machine a sous
Recevez Notre New
Archives