Get Adobe Flash player

Le groupe Lucien Barrière opérant dans le milieu des maisons de jeux projette son entrée dans le plateau des Bourses. Ceci suite au retrait d’Accor, le groupe compte bien reprendre le dessus. Ce groupe opérateur travaillant dans le cercle assez restreint des casinos et des hôtels de prestige se voit déjà atteindre une marge opérationnelle atteignant les 27% d’ici trois ans. Soit l’équivalent d’un gain de 7 points.

Le groupe  Lucien Barrière a commencé ses démarches pour avoir accès aux Bourses, prévu pour l’automne prochain. Il a saisi l’opportunité qui consiste à voir le groupe Accor, détenteur des 49% d’action à se retirer du milieu boursier. Avec en appui les quelques 400 pages de dossier que le groupe a remis aux responsables de l’Autorité des marchés financiers après que les analystes aient pu le vérifier.

Selon les informations qui circulent dans le milieu, le groupe Lucien Barrière espère faire un chiffre d’affaires s’élevant à un minimum de 5% net par an comme taux de croissance. Ce but sera effectif au courant des exercices de 2009-2010, 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013. Cet objectif touche seulement les activités hors jeu en ligne. Une réalisation d’excédent brut d’exploitation augmentée en moyenne avec deux chiffres, ceci basée sur un montant de 115,3 millions enregistrés le 31 octobre 2009.  Le compte est ainsi fait pour atteindre les 27% de marge opérationnelle. Ainsi, le groupe Lucien Barrière pourrait atteindre les mêmes taux de rentabilité de l’exercice 2006-2007. La dernière année active dans laquelle le bilan a assuré avant la grande crise des casinos.

Pour mieux mettre la balle dans son camp et inciter les responsables à accepter ses offres, le groupe a mis au point une autre stratégie. Une nouvelle formule est ainsi proposée : le groupe Lucien Barrière alloue jusqu’à au moins 40% du profit net pour être distribué en dividende annuel. L’exercice 2009-2010 sera le début de ce nouveau processus. Le document contient également des détails substantiels sur quelques activités en particulier celle du poker en ligne. En association avec la Française des jeux, le groupe Lucien Barrière projette d’atteindre un taux de rentabilité assez élevé à partir de l’exercice 2011-2012. 2015 connaîtra aussi une part de marché atteignant les 30%.

Ces objectifs sont proposés dans le fameux dossier, un véritable chef-d'œuvre pour pouvoir accéder aux Bourses. Le groupe Lucien Barrière s’est assuré d’y mettre tous ses atouts jusqu’aux moindres détails. Une belle opportunité pour mieux développer ses activités hôtelières et  donner un nouvel essor à ses casinos.

Le groupe Lucien Barrière en partenariat avec TF1 :

Une information qui était restée confidentielle est aussi dévoilée. Pour la première fois, le groupe Lucien Barrière a confié son partenariat avec TF1 Entreprise. Ainsi, il a signé avec le groupe TF1 un accord stipulant une collaboration. Le groupe TF1 devient alors un agent mandataire dans l’exploitation des produits relatifs portant la marque du groupe Lucien Barrière. Fouquet’s, la chaîne alimentaire  fait également partie des marques dont les produits sont mandatés par TF1 groupe. Les produits de groupe Lucien Barrière qui seront exploités dans ce partenariat sont surtout la maroquinerie  et la bagagerie. Le groupe magnat de l’hôtellerie et des casinos se voit alors étendre ses activités dans plusieurs milieux. Le but touche plutôt le cercle national, le marché français, mais pourrait atteindre une envergure internationale, c’est selon les cas, précise-t-on.

 

 

Laisser un commentaire

Tournois machine a sous
Recevez Notre New
Archives